Consommer moins d’électricité avec une lampe rechargeable LED

Consommation lampe rechargeable lampe classique

Peut-on réellement consommer moins d’électricité avec une lampe rechargeable LED? Pour répondre à cette question, rien ne vaut mieux que de faire un comparatif avec une lampe classique que l’on branche sur secteur. Par conséquent, il conviendra dans la mesure du possible, qu’elles possèdent l’une comme l’autre, des propriétés d’éclairage équivalentes. Pour ce faire donc, nous allons tester notre lampe de table rechargeable GoldenTower. Nous allons ensuite la comparer à une lampe électrique de table qui doit se relier en continu par son cordon d’alimentation à une prise électrique. À l’issue de ce test, nous en étudierons les résultats, et nous expliquerons comment une lampe rechargeable LED permet de gérer sa consommation en s’éclairant différemment. 

Lampe rechargeable GoldenTower lumière chaude

La star du test : la lampe de table GoldenTower

➽ Star de notre test et en même temps, l'un des best-seller de notre boutique, la lampe rechargeable GoldenTower fait preuve d'élégance avec ses courbes épurées.

Néanmoins, elle conserve une délicate simplicité que vous pourrez apprécier lorsque vous aurez l'occasion de vous éclairer de sa douce lumière aux multiples possibilités

À consommer sans modération, venez donc la découvrir sans plus attendre dans notre collection de lampe de table rechargeable.

À découvrir dès maintenant 👉

La lampe rechargeable choisie pour le test de consommation

Pour commencer, nous avons donc choisi d’utiliser notre lampe de table rechargeable GoldenTower pour ce test de consommation. Celle-ci utilise des ampoules LED qui consomment 3 W de puissance. De plus, elle possède une batterie lithium de 1200 mAh pour son alimentation. Selon les données du constructeur, sa recharge complète s’atteint en 4 heures. On devra par la suite, en tirer une autonomie maximale capable d’atteindre les 10 heures

La lampe GoldenTower peut faire varier son intensité lumineuse quelque soit la température de couleur choisie. Il suffit en effet pour cela, d’appuyer longuement sur l’interrupteur tactile de son abat-jour pour chaque mode d’éclairage. Quoiqu’il en soit, nous utiliserons sa plus haute luminosité. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’elle possède exactement, 3 températures de couleur : une froide de 6 000 K proche de la lumière du jour, une tempérée de 4 500 K, et une plus chaude de 3 000 K.

Difficile donc, de connaître parmi ces modes de fonctionnement, celui qui lui fera consommer le plus et qui drainera sa batterie le plus rapidement. Mais heureusement, il y a une façon simple de le savoir. En effet, la lampe utilise 10 ampoules. Cinq d’entre elles produisent la lumière LED froide de 6 000 K, et cinq autres produisent la lumière LED de 3 000 K. Par conséquent, lorsqu’on va allumer la lampe sur ces deux modes de fonctionnement, elle ne va utiliser que 5 de ses ampoules LED. Alors que pour produire sa lumière tempérée, elle va simplement utiliser toutes ses lumières. Ses 10 ampoules seront donc sollicitées pour avoir son plus haut niveau de luminosité. Et comme on peut régler l’intensité de son faisceau avec son commutateur sensitif, la lampe aura besoin de faire appel à sa puissance maximale pour un éclairage puissant.

En apprendre plus sur les lampes rechargeables ✨  Comment recharger une lampe solaire sans soleil ?

Qui sera son adversaire ?

Pour comparer notre lampe GoldenTower, nous avons simplement choisi une lampe de bureau à brancher sur secteur qui utilise aussi des ampoules LED. D’ailleurs, elle n’en possède que 6. De plus, ses données constructeur indiquent une puissance de 1,9W. Il y a donc une unité de puissance lumineuse nécessaire en moins par rapport à la lampe rechargeable à LED pour notre test. En revanche, cette lampe qui se branche ne possède qu’un seul et unique mode d’éclairage. Nous pouvons donc considérer qu’elle fonctionne systématiquement à haute puissance.

Lampe-doree-goldentower-sur-etagere

VS

Extrait de "https://www.ikea.com/fr/fr/p/naevlinge-lampe-de-bureau-a-led-noir-80404422/#content"

Conditions et indicateurs du test de consommation.

Unité de mesure comparative

Lors de notre test, nous avons pu établir toutes nos mesures grâce à un multimètre très précis. Celui-ci fonctionne simplement comme une prise de courant intermédiaire, entre un appareil électrique, et une prise secteur domestique.

Pour ne pas se perdre dans tout le charabia électrique, nous parlerons principalement d’une consommation exprimée en watts par heure. D’ailleurs, quand on reçoit sa facture d’électricité, c’est bien en kilowatts par heure qu’on nous l’exprime. Alors faisons simplement une comparaison pour savoir exactement combien de watts par heure consomme une lampe. Forcément, une lampe LED rechargeable ne consommera pas d’électricité directement depuis votre réseau électrique domestique, sauf pendant sa recharge.

Décomposition du test

Ce qu’il faut comprendre pendant dans le fonctionnement de la lampe sans fil rechargeable, c’est que l’énergie emmagasinée dans l’accumulateur au lithium, va alimenter sa source lumineuse. Donc, on pourra considérer que la consommation d’électricité sera nulle pendant cette durée d’utilisation. Il sera donc intéressant, de voir si celle-ci est supérieure à la durée de chargement. Il y aura donc deux phases de test. Dans la première, on doit déterminer le temps de charge de la lampe rechargeable LED. Dans la seconde, on doit déterminer sa durée de fonctionnement à pleine puissance. Pour chacune des phases, il faudra ensuite faire fonctionner la lampe secteur sur le cumul de ces durées. Par conséquent, la consommation totale de la lampe rechargeable LED pourra s’établir uniquement sur sa recharge.

Une petite mise au point avant de commencer

Cela pourrait ne pas sembler juste de prendre la consommation de la lampe sans fil rechargeable, aussi bien sur son temps de recharge que sur son temps de fonctionnement. Mais l’explication est simple. Lors de la recharge, la lampe est bien branchée pour que ses accus fassent le plein d’énergie. Elle consomme donc du courant, même si elle n’est pas allumée. Quant au moment où la lampe fonctionne bien et que ses ampoules produisent leur flux lumineux, elle ne consomme pas directement le courant d’une prise, mais bien celui qui a été emmagasiné lors du temps de recharge. Ce sera donc purement et simplement, une libération de cette énergie, et non plus une consommation proprement dite. Le but est de vraiment déterminer la consommation d’énergie des deux appareils depuis un réseau électrique classique.

Ce qu’il faut ensuite comprendre, c’est que, si la durée d’utilisation est inférieure ou égal au temps de charge, alors on pourra considérer qu’une lampe rechargeable ne consommera pas moins qu’une lampe classique à puissance égale. Cependant, elle conservera sa capacité à reporter dans le temps, l’utilisation d’une énergie déjà consommée lors d’un rechargement.

Lampe-blacktower-sur-table

Osez le noire avec la lampe de table BlackTower

➽ Soeur de notre lampe GoldenTower, la lampe de table BlackTower arbore une robe noire élégante qui apportera une touche de modernité à n'importe quel espace intérieur

En apprendre plus sur les lampes rechargeables ✨  Comment fonctionne une lampe rechargeable ?

Elle pourra aussi bien aller avec une décoration de type industriel ou minimaliste, que chic ou sophistiquée.

Venez donc découvrir ses mystères, et laissez la faire ressortir toutes vos autres pièces décoratives dans une ambiance plus contrastée.

À essayer dès maintenant 👉

C’est parti pour le test de consommation entre la lampe rechargeable et la lampe à brancher.

Pour notre test, nous avons utilisé un chargeur secteur classique muni d’un port USB. Il s’agit d’un chargeur d’appareil photo. Sa capacité de recharge s’adapte très bien aux recommandations de notre lampe rechargeable. En effet, celle-ci doit se faire grâce à un courant d’entrée ne dépassant pas une tension de 5 volts et une intensité de 1 ampère.

1re phase : déterminer la consommation durant le temps de charge

Dans un premier temps, nous allons devoir déterminer le temps de charge de notre lampe Goldentower. D’après ses caractéristiques, celui-ci est donné pour 4 heures. Il s’agit là, du temps nécessaire à une recharge complète. Avant de commencer, nous avons pris soin de bien décharger l’appareil. D’ailleurs, nous avons répété ce cycle de décharge et de recharge 2 fois pour être juste. De plus, le multimètre utilisé possède un chronomètre. Celui-ci ne s’active que lorsqu’il y a une activité électrique. Par conséquent, il s’arrête automatiquement lorsque la recharge est terminée.

Il en ressort donc une recharge établie à 1 h 30 au lieu des 4 heures prévues par le fabricant. Pendant cette période, la lampe a consommé 6 watts pour recharger sa batterie de 1 200 mAh. Pour confronter ce résultat à la lampe LED classique, nous l’avons laissé branchée et allumée durant la même période. Celle-ci n’aura consommé que 3 watts pendant 1 h 30, c’est-à-dire 2 fois moins que notre lampe GoldenTower pour sa recharge. On peut donc déjà conclure, que cette dernière consommerait déjà 2 fois plus que sa concurrente lorsqu’elle est branchée durant une recharge.

2e phase : déterminer la consommation durant le temps de fonctionnement

Maintenant, que l’on a déterminé le temps de charge et la consommation en énergie qu’il a fallu à nos deux lampes, nous devons faire la même chose pour la durée d’utilisation à pleine puissance. La lampe rechargeable GoldenTower doit, selon le fabricant, avoir une autonomie de 3 heures minimum. Nous l’avons donc allumé, mise sur le bon mode de fonctionnement, et chronométré jusqu’à ce qu’elle s’éteigne toute seule par épuisement de sa batterie. 

Les résultats sont concluants puisqu’en effet, on se rapproche très bien de l’autonomie de fonctionnement donnée par le fabricant. On retrouve réellement une autonomie de pratiquement 3 heures après une recharge complète. Comme l’énergie qu’elle a accumulée a été restitué lors de son fonctionnement, cela signifie donc, que notre lampe GoldenTower a du consommer pendant cette durée de fonctionnement, 3 watts de puissance.

En revanche, si on part du principe que la lampe classique a consommé pendant 1 h 30, 3 watts de puissance, cela signifie qu’elle aurait consommé le double, soit 6 watts pour 3 heures.

 ❖ Nos lampes de tables à découvrir

Résultat de consommation de la lampe rechargeable

On peut finalement, déjà conclure après test, qu’une lampe rechargeable, à puissance égale, ne va pas forcément consommer moins qu’une lampe à brancher classique. En effet, sur la seule durée d’utilisation, les deux appareils ont exactement la même consommation. Donc, la lampe rechargeable ici, n’a fait que réutiliser de l’énergie préalablement consommer pour la recharge de sa batterie. Mais il faut tout de même tenir compte, que la durée de fonctionnement a doublé par rapport à la durée de recharge. Maintenant, si l’on considère que la lampe classique a fonctionné, aussi bien sur la durée de rechargement, que sur la durée de fonctionnement de la lampe rechargeable (c’est-à-dire 4 h 30 au total), elle consomme donc plus que cette dernière. En effet, comme elle doit être branché 1 h 30 de plus, elle consomme donc forcément plus du fait d’être branchée sans interruption.

En apprendre plus sur les lampes rechargeables ✨  Lampe LED sans fil à pile ou rechargeable ? Comment choisir celle qu'il vous faut ?

Une lampe rechargeable change la manière de s’éclairer

Un éclairage LED permet de consommer moins quelle que soit la lampe

Si en terme éclairage uniquement, la lampe LED rechargeable ne permet pas de consommer bien moins d’électricité qu’une lampe LED qu’on branche comme le montre cette petite expérience, elle le permet en revanche en changeant sa manière de s’éclairer. En effet, les batteries rechargeables, quelle que soit leur composition d’ailleurs, permettent avant tout aux lampes de reporter l’utilisation de l’énergie consommée lors d’une recharge.

Un éclairage avec une consommation définie et différée grâce à la batterie rechargeable

Cette particularité apporte un excellent avantage, et cela, pour plusieurs raisons. Déjà, avec une lampe rechargeable, vous savez que vous allez utiliser une quantité définie d’énergie. En effet, une fois que les piles rechargeables sont vides, la lampe s’éteint toute seule. Alors qu’une lampe branchée en continu, fonctionnera en continu, et consommera donc en continu. Et cette consommation peut vraiment s’étaler sur une longue durée si on ne fait pas attention. Il va de soi, que si on branche une lampe rechargeable est qu’on la laisse allumée, elle va tout autant consommer qu’une lampe classique, en plus de l’abîmer. En effet, elle va s’alimenter de l’énergie de sa batterie, qui elle-même, s’alimente du courant domestique. Les accumulateurs sont donc soumis à un double travail. Il est donc préférable, de faire l’un ou l’autre séparément.

Une seule lampe rechargeable peut avoir plusieurs fonctions et remplacer d’autres lampes

Ensuite, on peut consommer moins d’électricité avec une lampe rechargeable sans fil, lorsqu’une seule suffit pour plusieurs utilisations. Dans le cas le plus extrême, elle peut servir comme éclairage de secours en cas de coupure de courant. Mais dans le cadre d’une utilisation plus courante pour la maison, elle pourra faire office de veilleuse, de lampe de chevet, etc. C’est donc une véritable lampe baladeuse multifonction et portative qu’il suffit de reposer et de déplacer de nouveau si besoin. Par conséquent, il n’y aura pas forcément nécessité d’avoir plusieurs lampes si une seule permet de vous apporter l’éclairage nécessaire pour différents besoins.

Pour conclure notre test de consommation

Est-ce qu’une lampe rechargeable LED va consommer moins qu’une lampe classique ? Oui et non. Oui, parce qu’elle va utiliser des composants économes comme une ampoule LED à basse consommation. Elle pourra également faire varier son intensité lumineuse. On sait très bien, qu’un éclairage LED aura forcément une plus faible consommation qu’une ampoule halogène classique ou à incandescence. Si déjà, un luminaire possède une telle ampoule, il sera d’office très énergivore. En revanche, comme on a pu le constater lors de cette petite expérience, le fait qu’une lampe soit alimentée par une batterie rechargée, ne va pas améliorer de manière très significative sa manière de consommer. En revanche, elle va permettre de le faire en s’éclairant d’une manière différente et plus contrôlée. On pourrait considérer qu’une lampe rechargeable à LED permettrait de faire un budget lumineux. Enfin, elle peut être suffisamment flexible pour répondre à plusieurs envies lumineuses et répondre aux besoins de chacun.

➽ Nous espérons que cet article vous a plu, et qu’il vous a permis de vous assurer pour l’achat de votre future lampe rechargeable 👍

Laisser un commentaire